Les Etats-Unis et le Maroc lancent un parteuariat pour la préservation de la diversité du patrimoine culturel

0

Les Etats-Unis et le Maroc lancent un parteuariat pour la préservation de la diversité du patrimoine culturel du Royaume Essaouira Le Charge d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, David Greene, s’est joint à S.E. André Azoulay, Conseiller de S.M. le Roi Mohamed VL à Bayt Dakira dans le Mellah d’Essaouira dans le cadre du lancement d’un programme triennal financé par l’USAID. dans le cadre du programme REMA. Activite pour les minorités religieuses et ethniques . Cette initiative vise à préserver et å partager les témoignages de l’Histoire multiculturelle du Royaume et mobilise une enveloppe de 3 millions de dollars afin d’agir au bénéfices de plusieurs communautés dans cinq villes du Royaume Fès, Azrou, Marrakech, Essaouira et Tanger. « La tolérance religieuse a, de tous temps, caractérisée I Histoire du Maroc, depuis l’accueil des réfugiés fuyant la péninsule iberique à la fin du 15 siecle jusqu’aux efforts de feu le Roi Mohammed V pour proteger les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est également un clément essentiel du partenariat entre les États-Unis et le Maroc, construit et entretenu depuis plus de deux siècles », a declaré M. Greene. « Nous apprenons les ums des autres, notamment les meilleures pratiques sur la façon de célébrer et de préserver. l’héritage d’une coexistence pacifique. » Parmi les participants à cet événement : Dr. Yossef Ben-Meir, Président de la Fondation du Haut Atlas en charge de la mise en euvre du programme REMA: M. Tarik Ottmani, le Maire nouvellement élu de la ville d’Essaouira et Président de l’Association Essaouira Mogador ; S.E. Lamia Radi. Ambassadrice du Maroc en Norvėge et en Islande et Présidente de la Fondation Mémoires pour l’Avenir : M. EI Mehdi Boudra, Président de l’Association Mimouna : et Mme Cherifa Lalla Badr Alaoui, Présidente de l’Association Miftah Essaad pour la Préservation du Patrimoine Marocain. * Les récits de l’histoire multiculturelle du Maroc sont riches et uniques », a déclaré le Dr. Ben-Meir. « Le point d’honneur que met le programme REMA en avant et celui de préserver et partager ces histoires avec le monde. C’est inestimable pour notre génération et celles à venir, » La Fondation du Haut Atlas travaillera en étroite collaboration avec 70 organisations de la société civile dans certaines communautés, en les aidant à enregistrer leurs histoires orales et en veillant à ce que ces histoires puissent être partagées avec les générations futures grâce à des programmes éducatifs uniques. Le programme permettra à ces communautés d’élargir leur réscau de connexions à travers le Rovaume et notamment de se connecter à l’industrie du tourisme, et créer ainsi de nouvelles opportunités économiques. Le programme engage les communautés locales a capturer, préserver et transmettre leur expérience et leurs recits collectifs, leur permettant ainsi de sauvegarder et de préserver leur mémoire collective

 

 

 

 

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.